SNFOLC Académie de Limoges

Accueil > CAEN > Déclaration CAEN 04/11/2020

Déclaration CAEN 04/11/2020

jeudi 5 novembre 2020, par d.g

Face à l’impréparation du ministère, il faut défendre la santé des personnels et des élèves et de leurs familles !

Le protocole sanitaire applicable depuis le 2 novembre est, dans les faits, souvent inapplicable ! En effet, il n’est accompagné d’aucun moyen supplémentaire qu’il soit financier ou humain et le ministre ne consulte même pas le CHSCT. Il est inadmissible que ce protocole soit laissé à la seule gestion des établissements qui se sentent bien démunis dans leurs possibilités d’action. Ainsi, le gouvernement met en danger les personnels, les élèves et leurs familles.

Des masques toxiques ont été distribués aux personnels et aux élèves et de nouveaux masques sont promis mais ils ne sont pas arrivés dans tous les établissements de l’académie. Cet exemple montre bien une gestion aléatoire à laquelle nous nous opposons.

Le protocole prévu en cas d’aggravation de la circulation du virus prévoyait des classes en demi-groupes. Où sont ces demi-groupes ? Pourquoi le ministère a-t-il changé le protocole prévu ?

Les personnels sont déjà sous tension, inquiets et fatigués par la situation. Force ouvrière avec d’autres fédérations de travailleurs, de parents d’élèves et de lycéens exige des mesures réellement protectrices comme le dédoublement des classes. C’est pour cela que nous demandons la création de postes et dans l’immédiat, l’admission des inscrits sur listes complémentaires aux concours. Hier, une alerte sociale est parvenue au DASEN de la Corrèze pour ces mêmes revendications qui devront être entendues si le ministère ne veut pas voir monter la colère des personnels, des élèves et de leurs familles.

Le nombre d’élèves dans le secondaire augmente à la rentrée prochaine et que prévoit le ministère ? De supprimer encore 1800 postes à l’échelle nationale. Les fonctionnaires veulent se sentir davantage soutenus, comme aurait du l’être Samuel Paty, par leur hiérarchie quand il y a un danger puisque cela fait parti du statut protecteur de la fonction publique. Au lieu de cela, nous constatons que le ministère veut le faire disparaitre avec la mise en place de la réforme de la fonction publique ! FO particulièrement attaché aux statuts des fonctionnaires de la République exige l’abandon de cette contre-réforme et demande le rétablissement de l’autorité de l’école qui ne doit pas être soumise à des groupes de pression extérieurs.

Force ouvrière réaffirme que la santé des salariés et de la population est et doit demeurer la priorité. La FNEC FP FO demande que soient prises les mesures permettant de garantir cette priorité. Nous exigeons donc que les CHSCT des établissements, des académies et du ministère soient activés et puissent exercer leurs prérogatives de protection des personnels. Nous demandons un bilan académique des différents CHSCT mis en place et des protocoles qui doivent en découler.

Documents joints

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose